#Euro 2018 - Sur une bonne note

Grâce à leur solide succès face à la Belgique 32 à 28 (18-14), les Bleus ont parfaitement bouclé l’ultime semaine internationale de la saison. À Montbéliard, l’Axone a chaviré devant les éclats brillants de la jeunesse tricolore mise en responsabilité ce soir. Vice-championne olympique l’été dernier, championne du monde cet hiver et désormais qualifiée pour l’Euro, l’équipe de France se présentera en Croatie (12 au 28 janvier) avec ambition. Le prochain rassemblement est programmé du 23 au 29 octobre 2017, pour la 1e étape de la Golden League disputée en Norvège.

L'AVANT MATCH : Avant de goûter enfin aux vacances, les internationaux ont un dernier effort à fournir. Cet ultime match de la saison, face à la Belgique, ne manquera pas d'intérêt. Loin de là. La qualification en poche, l'équipe de France est bien déterminée à boucler joliment l'exercice 2016-2017. Si le staff des Bleus a mis au repos Luc Abalo, Valentin Porte, Adrien Dipanda et Kentin Mahé qui s'ajoutent à la longue liste des absents, c'est une équipe inédite, délestée de la plupart de ses joueurs cadres, qui prendra son habituel bain de jouvence auprès d'un public fanatique. Le capitaine Cédric Sorhaindo, touché à la cheville en Lituanie, a terminé le match au courage, devrait encadrer la Bleusaille depuis le banc : notamment les Benjamin Afgour, Yanis Lenne, Dika Mem et le nouvel international (1e sélection) Melvyn Richardson. Les arrières gauches des Bleus, discrets à Klaipeda, voudront sûrement corriger le tir pour partir en vacances avec le sentiment du devoir totalement accompli.

COMPTE-RENDU : Cyril Dumoulin, Samuel Honrubia, William Accambray, Nicolas Claire (+ Benjamin Afgour), Ludovic Fabregas, Xavier Barachet et Yanis Lenne débutent cette 6e rencontre de qualifications face à la Belgique entraînée par Yerime Sylla.

Mano à mano
L'ouverture du score est obtenue par Jeroem De Beule. Les Belges évoluent en supériorité numérique et se font contrer par Ludovic Fabregas qui marque dans le but vide. De Beule double la mise mais Xavier Barachet égalise aussitôt. Les deux formations se rendent coup pour coup mais la Belgique conserve un but d'avance malgré le but de Nicolas Claire et un doublé de William Accambray. La Belgique s'offre deux longueurs d'avance par Damian Kedzoria sur jet de 7m puis par son frère, Bartosz Kedzoria. Les pivots se distinguent : Ludovic Fabregas puis Benjamin Afgour marquent tour à tour (8-8, 13e). Touché à la cheville en Lituanie, le capitaine Cédric Sorhaindo ne devrait pas entrer en jeu ce soir.
L'Axone de Montbéliard, qui accueillera l'Euro 2018 féminin, vibre pour l'équipe de France. Jeroem De Beule a écopé de 2 minutes et l'équipe de France pourrait en profiter : Ludovic Fabregas s'étire dans la zone et marque mais les arbitres suédois sifflent zone.

La vista d'Accambray

William Accambray inscrit son 4e but (80 %) de la soirée : son 2e à longue distance. Pour la première fois, l'équipe de France passe devant mais l'avantage est de courte durée avec encore Jeroen De Beule (4/4). Tout juste entré en jeu, Nedim Remili signe son entrée par deux buts : 11-10 pour les Bleus après 20 minutes de jeu. Cyril Dumoulin signe un 5e arrêt mais les pertes de balle s'enchainent et c'est Nathan Bolaers, futur bisontin, qui marque sur contre-attaque. Simon Ooms et William Accambray marquent tour à tour : 12-12. À l'image du match aller disputé à Liège, le score est extrêmement serré. Cyril Dumoulin se distingue encore mais les Bleus pêchent à la récupération. Nedim Remili réplique à Yves Vancosen. William Accambray fait trembler les filets pour la 6e fois et l'équipe de France repasse devant (14-13, 26e). Faute de Bartosz Kezdoria sur Nedim Remili : le Belge rejoint le banc pour 2 minutes. Yanis Lenne s'envole et marque : 15-13 à 3 minutes du terme. Quelle vista de William Accambray : il marque pour la 3e fois de loin après une perte de balle belge. C'est son 7e but dans ce premier acte. Les Bleus disposent de trois buts d'avance alors que le chrono fait des misères. Il reste 1m16s à disputer. Brillant en Lituanie, Nicolas Claire s'offre un 2e but avec un tir malicieux qui surprend Youri Denert. Encore une balle récupérée et un but marqué par Benjamin Afgour dans la cage désertée. Les Belges réduisent la marque sur le buzzer par Qerimi (18-14, mi-temps).

Premier but de Melvyn Richardson
L'équipe de France conserve ses 4 buts d'avance grâce notamment aux arrêts effectués par  Cyril Dumoulin qui sort son 12e ballon après 37 minutes. Yanis Lenne, Nicolas Claire et Nedim Remili ont répliqué aux buts des voisins belges : 21-17 après 39 minutes. Arnaud Bingo, entré en début de seconde période, marque à son tour. Nedim Remili, qui n'avait pas mis les pieds sur le terrain à Klaipeda, soigne ses statistiques avec un 5e but, marqué cette fois sur jet de 7m. Il n'avait pas encore marqué depuis la reprise : William Accambray score pour la 8e fois. Nicolas Danse et Simon Ooms, qui fait sa loi au centre, marquent à leur tour. Les Bleus sont devant et voient Melvyn Richardson inscrire le premier but de sa carrière chez les A : un jet de 7m marqué à la 45e (25-19) face à Youri Denert. Que Jackson doit être fier devant sa TV. Olivier Nyokas est entré en position d'ailier gauche. La France prend le large par Ludovic Fabregas (3/3) toujours aussi précis à 6m : 26-19.

Dumoulin dans le bon tempo
Cyril Dumoulin continue son show avec deux un-contre-un remportés : 15 arrêts pour le gardien du H. Les Bleus reprennent leurs aises avec Ludovic Fabregas qui fait preuve d'adresse pour la 4e fois (27-21, 49e) Yerime Sylla appelle ses joueurs pour la 2e fois de la partie. Simon Ooms et Damian Kedziora marquent deux fois chacun et Nicolas Claire s'illustre aussi deux fois avec en plus Cyril Dumoulin qui totalise 18 arrêts. Avec 5 buts d'avance, 29-24 (54e), les Bleus ne devraient pas trop trembler dans le money-time. À Oslo, la Norvège vient d'obtenir sa qualification aux dépens de la Lituanie. L'équipe de France gère avec aisance cette fin de match qui sent bon les vacances pour s'imposer finalement 32 à 28 sur un ultime but de Benjamin Afgour, à moins de 10 secondes du terme. Le dernier temps-mort pris par Yerime Sylla n'y fera rien : c'est bien l'équipe de France qui s'est imposée ce soir à Montbéliard.

L'équipe de France effectuera sa traditionnelle pause estivale avant de se retrouver pour la 1e étape de la Golden League en Norvège, du 23 au 29 octobre 2017. Au programme, trois matches avec la Norvège, le Danemark et la Roumanie (à confirmer).

DÉCLARATIONS :
Didier Dinart (entraîneur) : Nous avions envie de réaliser un beau match après le match aller à Liège. La configuration était particulière avec les cadres absents ou au repos. Les jeunes ont été à la hauteur, à l’image de l’entraînement appliqué qu’ils ont effectué hier. La défense 1-5 a été très performante. Yanis Lenne a été efficace, Melvyn Richardson a mis son premier but, un Benjamin Afgour appliqué… On pourrait en citer encore d’autres. L’équipe de France a montré un très beau visage et c’est de bon augure pour la suite.

Guillaume Gille (entraîneur) : Ces qualifications sont toujours des moments compliqués à gérer avec l’état physique des garçons. Celles-ci sont souvent intercalées dans des moments clefs de la saison en club ou comme cette fois en fin de saison. Nous disposons de peu de temps pour travailler. Forcément nous sommes satisfaits de cette dernière semaine. Nous disposons de beaucoup d’éléments de travail pour l’avenir avec ces jeunes qui ont montré le bout de leur nez.

William Accambray : On m’a fait confiance et j’ai montré que j’étais présent ce soir. J’ai fait mon boulot du mieux possible avec une victoire à la clef. Ce n’était pas facile face à cette équipe mais nous avons fait du beau boulot.

Nedim Remili : Je suis content d’avoir participé à cette victoire. Même si nous étions qualifiés, il fallait gagner et montrer une belle image. Montrer aussi que nous les jeunes pouvions répondre présents. Je suis très content de la performance de l’équipe.

Melvyn Richardson : Au niveau collectif nous avons continué à travailler pour préparer l’Euro 2018. C’était important de bien finir la saison. Nous avons été performants en défense. Personnellement, je suis très content de cette première sélection et par ce premier but. Je suis très motivé pour continuer à travailler afin de rester dans cette équipe. C’était un rêve de gosse. Je souhaite remercier le staff et mes coéquipiers qui ont facilité cette intégration.

STATISTIQUES :
Axone à Montbéliard : France - Belgique : 32-28 (18-14) - 5 075 spectateurs - Arbitres : Mirza Kurtagic et Mattias Wetterwik (Swe)

France - Gardiens de but :
Dumoulin (56', 18 arrêts dt 0/2 pen) et Meyer (4')
- Joueurs de champ : Barachet (1/3) - Rémili (6/9 dt1/1 au pen) - O. Nyokas (0/1) - Bingo (1/2) - Honrubia (0/1) - N'Guessan - Accambray (8/14) - Sorhaindo - Fabregas (4/4) - Afgour (3/3) - Claire (5/8) - Lenne (3/4) - Mem - Richardson (1/1 dt 1/1 pen)- Exclusions temporaires :  - Entraîneur : Didier Dinart

Belgique - Gardiens de but : Lettems et Denert (11 arrêts dt 0/2 pen, 60') - Joueurs de champ : Ooms (6/10) - Spooren - Devisc - Carwenberghs (0/1) - Robyns (0/4) - Danse (2/3) - Neuville - Bongaerts - D.Kedziora (6/7) - B.Kedziora (1/5) - Vancosen (1/1) - Bolaers (4/4) - Qerimi (2/10) - De Beule (6/11) - Exclusions temporaires :  De Beule et B.Kedziora - Entraîneur : Yerime Sylla

RÉSULTATS ET PROGRAMME
Groupe 7 : France - Norvège - Lituanie et Belgique - tous les groupes

1e phase de qualification :
02 novembre : à Bodo - Norvège - Belgique : 35-26 (20-14)
03 novembre : à Pau -
France - Lituanie : 37-20 (21-7)
06 novembre : à Liège - Belgique - France : 37-38 (19-17) // À Vilnius - Lituanie - Norvège : 32-29 (15-16)

2e phase :
03 mai :
à Oslo - Norvège - France : 35-30 (12-11) // à Louvain : Belgique - Lituanie : 29-33 (18-15)
06 mai : à Clermont-Ferrand - France - Norvège : 28-24 (13-10)
07 mai : à Vilnius - Lituanie - Belgique : 33-28 (18-11)

3e phase :
14 juin : à Klaipeda : Lituanie - France : 25-26 (12-12) et à Louvain : Belgique - Norvège : 27-43 (15-20)
17 juin : à l'Axone de Montbéliard : France - Belgique : (18-14) et à Oslo : Norvège - Lituanie : 30-20 (15-10)

CLASSEMENT :
1/ France 10 pts (4m, +18) 2/ Norvège 8 pts (4m, +23) 3/ Lituanie 6 pts (4m, -6) 4/ Belgique 0 pt (3m, -36) // 2 qualifiés par groupe pour l'Euro 2018

LES VINGT JOUEURS : Gardiens : Cyril DUMOULIN (HBC Nantes) - Julien MEYER (Chambéry Savoie HB) / Ailiers gauches : Arnaud BINGO (Montpellier HB) - Samuel HONRUBIA (US Tremblay) / Ailier gauche - Demi-centre : Kentin MAHÉ (SG Flensburg-Handewitt) / Arrières gauches : William ACCAMBRAY (Paris SG HB) - Olivier NYOKAS (HBC Nantes) - Timothey N'GUESSAN (FC Barcelone) / Demi-centres : Nicolas CLAIRE (HBC Nantes) / Pivots : Benjamin AFGOUR (Dunkerque GLHB) - Ludovic FABREGAS (Montpellier HB) - Cédric SORHAINDO (FC Barcelone) / Arrières droits : Xavier BARACHET (Paris SG HB) - Adrien DIPANDA (St-Raphaël Var HB) - Nedim REMILI (Paris SG HB) - Dika MEM (FC Barcelone) / Arrière droit - demi-centre : Melvyn RICHARDSON (Chambéry Savoie HB) / Arrière droit - ailier droit : Valentin PORTE (Montpellier HB) / Ailiers droits : Luc ABALO (Paris SG HB) - Yanis LENNE (Sélestat Alsace Handball)

LE STAFF : Entraîneur : Didier DINART / Entraîneur-adjoint et préparateur physique : Guillaume GILLE / Responsable vidéo : Vincent GRIVEAU / Médecin : Pierre SÉBASTIEN / Kinésithérapeutes : Patrick KERSTEN - Jean-Christophe MABIRE et Jacques MIQUEL / Chef de délégation : Jacky BETTENFELD / Manager Général : Claude ONESTA / Attachée de presse : Pauline LAMBERTINI / Responsable administrative et logistique : Emmanuelle MOUSSET